Les frissons de Foumette

03 octobre 2015

Criminal Loft de ARMELLE CARBONEL.

image

12063353_1072698276073839_2717494158690679291_n

Présentation:

Etats-unis. Kentucky.
Sanatorium de Waverly Hills.
Ils sont huit.
Six hommes, deux femmes, condamnés à la peine capitale et sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé : « CRIMINAL LOFT »
Chaque semaine, les votes du public élimineront un candidat afin qu’il reprenne sa place dans le couloir de la mort.
Un seul d’entre eux recouvrera la liberté…
Mais lorsque huit dangereux criminels se retrouvent prisonniers du lieu dit « le plus hanté des Etats-Unis », l’aventure tourne au cauchemar...
Quelles terribles épreuves leur réservent les créateurs du loft ?
Jusqu’où iront-ils pour prouver qu’ils méritent de vivre ?
A vous de juger…

A travers ce roman, l'auteure dénonce l'émergence des jeux réalité, parfois choquants, qui envahissent nos écrans. Elle exploite les dérives liées aux concepts les plus extrêmes, entretenues par l'appétence morbide d'un public en quête de sensations fortes.

Mon ressenti:

Waouh!!!!J'ai adoré!!! Une histoire très originale et terriblement diabolique.

Tous les ingrédients y sont pour séduire les amateurs de sensations fortes: frissons, suspense, angoisse, manipulation et terreur.

Une intrigue construite avec brio, un rythme effréné , des rebondissements à gogo et une tension palpable tout au long du récit.

Armelle réussit à nous faire pénétrer la noirceur de l'âme d'un des plus terribles criminels jamais vu. Vous n'en sortirez pas indemne, vous allez vous immerger dans les pensées les plus sombres et monstrueuses qu'il soit! Le plus angoissant c'est que vous allez commencer à réfléchir comme lui....comme ce prédateur effroyable!

Un huis clos effrayant dans le domaine du « reality show » avec des candidats plus que terrifiants.

Une auteure à suivre de très près....

 

Posté par Foumette à 09:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]


01 juillet 2015

Quelque part avant l'enfer de Niko Tackian.

jki

Quatrième de couverture:

Anna R. est une survivante. L'espace d'une seconde, lorsqu'une tonne d'acier a fracassé l'habitacle de sa voiture, elle a vécu une expérience de mort imminente. De retour parmi les vivants, Anna n'aura de cesse d'essayer de comprendre ce qui lui est arrivé. Qui était cet homme baigné de lumière noire qui la menaçait jusqu'aux portes de la mort ? Pourquoi n'a-t-elle pas, comme les autres « expérienceurs », la conviction de pouvoir vivre une vie meilleure ?
Parfois, il faut peut-être mieux ne pas revenir...

 Mon ressenti:

Je viens de terminer une énorme bombe littéraire.... le tout m'a explosé en pleine tronche...pour me laisser totalement abasourdie, sous le choc et sans voix.

Sous le thème de l'expérience de mort imminente, l'auteur ne nous livre pas une gentille petite histoire, comme le prouvent certains témoignages. Non, il nous offre une histoire absolument captivante, totalement angoissante sur fond de tension extrême.

Il arrive à prendre possession de votre cerveau d'une manière très violente, à augmenter vos palpitations cardiaques, à faire accélérer votre flux sanguin, à vous empêcher de lâcher son livre, à mettre vos neurones en ébullition tout en les triturant dans tous les sens. Il va malmener votre esprit afin de le rendre fou. Il va jouer avec vos nerfs, les mettant à rude épreuve. Il va vous rendre paranoïaque, obsédé et totalement sous son emprise. La folie va vous guetter tellement vous allez vous demander ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

A force de vous poser de multiples questions ou d'émettre une foule d'hypothèses, vous allez perdre la raison. Quand vous penserez qu'il en a fini avec vous, il vous balancera en plein estomac un dernier coup de poing magistral. C'est seulement à ce moment que vous pourrez vous réveiller....mais ne croyez pas être sauvé car son récit vous poursuivra encore très très longtemps.

Je vous préviens cet auteur est extrêmement dangereux!

Si durant votre lecture, vous entendez des voix étranges, je vous conseille de prendre un crucifix et de le tenir fermement sur votre coeur. Vous pouvez également allumer quelques bougies et vous asperger d'eau bénite pour préserver votre âme.

Comme vous l'avez certainement compris...ce livre n'est pas un coup de coeur mais un coup de foudre absolument renversant!!!

 

 

Posté par Foumette à 07:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 juin 2015

Dernière fenêtre sur L'AURORE de David Coulon

sans-titre

Quatrième de couverture:

Il y a cet immense bunker isolé où quatre détenus y sont systématiquement avilis et torturés. Il y a la belle Aurore Boischel, dix-huit ans, jeune fille de bonne famille, qui gît sur son lit, morte. Assassinée.
Il y a ce détective privé embauché par un inconnu pour filer... un policier. Et il y a Bernard Longbey, le flic revenu de tout, qui sait que la petite bourgade de Bois-Joli est devenue une toile de mort et de folie où l'araignée attend sa proie...

 Mon ressenti:

Je viens de faire une magnifique découverte: le premier livre de David Coulon.

Un premier livre très oppressant, une histoire d'une puissance extrême! Un suspense intenable, un récit très sombre qui vous retournera les tripes avec des passages qui vous donneront des nausées. Une écriture originale, incisive qui m'a permis de pénétrer d'une manière ahurissante dans la peau de ses personnages! Personnages dépeints avec grand talent...personnages dont vous allez découvrir les sombres pensées.

Très difficile de partager mon ressenti sans dévoiler l'intrigue de ce terrible coup de coeur!

 Un bunker isolé? Vous allez me dire qu'il s'agit d'un huit clos ! Et bien non, c'est bien plus que ça!

Des tortures? Vous pensez à un psychopathe qui torture ses victimes! Et non...ce n'est pas juste ça non plus!

Une jeune fille assassinée? Vous vous dites qu'il s'agit d'une banale enquête de police! Et bien vous avez faux sur toute la ligne.

Un flic revenu de tout? Oui, vous vous imaginez, le classique flic alcoolique désabusé. Et bien non...c'est pire...il s'agit ici d'un flic qui va sombrer dans la folie et... je ne vous en dis pas plus héhé!!!!

 Si vous prenez ces différents éléments: un bunker, des tortures, un meurtre, un flic....et que vous laissez David mixer le tout...vous aurez, non pas un traditionnel roman policier mais une terrible histoire de vengeance avec en prime des rebondissements qui vous laisseront sans voix!!! Un roman qui vous hantera bien après sa lecture...

Prendrez- vous le risque de faire la connaissance avec cet auteur à la plume diabolique? J'espère que oui!

Posté par Foumette à 17:38 - Commentaires [12] - Permalien [#]

30 mai 2015

HELL.COM de Patrick Senécal.

heeee

ATTENTION: COUP DE FOUDRE!!!

Daniel Saul est devenu l’un des hommes d’affaires les plus riches du Québec. Il est beau, fonceur, intelligent et sans pitié pour la concurrence et les perdants. Surpuissant, revenu de tout, il est fatigué de la vie. L'argent lui permet de satisfaire ses moindres désirs et de subvenir aux besoins de son fils dont il a la garde exclusive.

C'est à l'occasion d'une rencontre d'affaires qu'il retrouve Martin Charron, un ancien élève du collège qui est devenu financier. Celui-ci lui l'emmène à des soirées assez spéciales qui sont organisées par le biais d'un site et Martin lui propose d'en devenir membre. Le site «HELL.COM » est illégal et réservé aux puissants, à ceux qui ont les moyens de tout faire. Ce site donne la possibilité de réaliser tous ses désirs, d'accéder à tous les vices possibles: sexe, jeu, argent, violence, drogue.... 

Daniel sait qu’il ne pourra refuser de s’inscrire. N’est-il pas un « puissant de ce monde », comme son père l’a été avant lui et comme Simon, son fils adolescent le deviendra à son tour ?

Daniel, blasé de tout mais à la recherche de certaines sensations se laisse tenter au départ par ce site, il participe même à certaines manifestations et ce, en y prenant du plaisir car il veut se sentir plus puissant que les mortels.

« Monsieur Saul, nous vous souhaitons la bienvenue parmi notre groupe sélect. Sachez que l’enfer est partout et qu’il accueille deux classes de résidents : les démons et les damnés. La grande majorité des humains font partie de la seconde classe ; seuls les privilégiés comme vous appartiennent à la première. Et en enfer, les démons ont tous les droits. »

Jusqu'au jour où ... son fils, qui se comporte de plus en plus étrangement et avec lequel il entretient de mauvais rapports pénètre dans cet univers et là...tout bascule...il veut faire marche arrière mais.... Ce qu'il a oublié c'est qu'on ne remonte jamais de l'enfer, on n'y descend toujours de plus en plus bas!

Comment redevenir un mortel quand on a fait partie de la classe des démons? Jusqu'où ira-t-il pour faire remonter son fils de l'enfer?

« Même le Diable doit s'incliner devant quelqu'un qui réussit à sauver son âme. »


Un terrible thriller glauque et horrifiant. Un livre angoissant, dérangeant où le malaise est omniprésent avec des scènes insoutenables.

Une histoire qui nous fait basculer dans la noirceur impitoyable de l'âme humaine, une véritable descente en enfer. Un univers fait de perversions et de tortures où les puissants mènent la danse et cela sans scrupule ni culpabilité.« J'ai le pouvoir de faire ce que je veux »! Une réflexion sur le bien, le mal, la religion où les plus forts, les plus riches dominent et écrasent les plus faibles. Un récit où le pouvoir et l'argent ne laissent aucune place à l' « être » humain. Une découverte des pires travers de la psyché humaine, qui vous donnera la nausée ainsi que de nombreuses répulsions.

Vous ne vous en sortirez pas indemne, croyez-moi!!

J'ai adoré ce livre, que de sensations et d'émotions ressenties, mais je suis effrayée de l'avoir autant aimé!! Une chose est certaine: Patrick Senécal est un maitre du genre et il n'a rien à envier aux autres!!

A ne pas mettre entre toutes les mains, certaines scènes sont choquantes et très gores.

Posté par Foumette à 07:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 mai 2015

"Le deuxième homme" de Hervé Commère

hervé

Quatrième de couverture

  • Pourquoi tu fumes dehors ?

  • C’est parce que c’est toujours là qu’on fait les rencontres.

C’est ce que Paul répond à un ami sans y penser, et sans savoir que sa vie va changer quand il sortira de ce bar et posera les yeux sur Norah. Ou plutôt quand cette jeune Allemande, installée à Paris depuis peu, va poser les yeux sur lui, sans plus jamais pouvoir détourner son regard. Un homme et une femme se rencontrent, se plaisent, s’embrassent, s’enlacent, font des projets d’avenir, croient se connaître.
Une histoire d’amour tout ce qu’il y a de plus classique. Et puis un jour l’homme se rend compte qu’il ne connaît pas vraiment la femme qui vit à ses côtés, qu’elle ne lui a presque jamais parlé de sa famille décimée dans un terrible incendie. Lui qui connaît la douleur d’être sans père, décide de lui faire plaisir, d’organiser des retrouvailles avec son passé.
Mon ressenti
Sortez les violons...

Nous voici littéralement immergés dans une merveilleuse histoire d'amour!

Une rencontre, un coup de foudre, un premier rendez-vous qui laisse un vide quand on se sépare, une complicité grandissante, les premiers ébats, les premiers « je t'aime », l'envie de se voir, de se revoir, cette attirance, cette fusion, cette passion qui vous envoûte, se sentir aimé, aimer, cette sensation de bonheur qui vous enveloppe bref....le grand amour!!!!

Mais.... la douce mélodie des violons n'a qu'un temps... les percussions surgissent en un bruit assourdissant qui font voler en éclat cette belle romance!

Car...une seule photo peut anéantir tous vos espoirs, briser votre vie, vos certitudes, vos désirs et faire de votre vie un enfer!

" J'ai écarquillé les yeux sur une photo qui a changé ma vie. Sans cette photo, je n'aurais pas passé des nuits entières à fixer le plafond dans le noir en croyant y distinguer mon visage dans les flammes. Je n'aurais jamais voulu empoisonner personne. Je n'aurais pas serré la femme que j'aimais dans mes bras en me disant que c'était la dernière fois. Je n'aurais pas roulé à 240 km/h en éteignant soudain mes phares. Sans cette photo, rien n'aurait changé."

Hervé Commère nous a concocté un récit absolument diabolique d'une rare intensité.

Cette histoire est construite à la manière d'un tangram (un très ancien jeu de puzzle chinois) dont vous n'avez pas toutes les pièces au départ. Le reste de celles-ci vous sera distillé tout au long du récit afin que vous les possédiez toutes pour le dénouement final!

Vous allez tenter de les agencer au fur et à mesure mais...héhé une fois, la pièce suivante entre vos mains, votre représentation tombera à l'eau...et oui...Hervé Commère va vous faire perdre la raison, il va jouer avec vous, vous trimballer dans tous les sens, vous manipuler magistralement, briser vos certitudes... et vous asséner le coup final qui vous laissera dans un état de stupéfaction pendant quelques minutes. Tel un magicien, il est le grand maitre de l'illusion!

Sachez juste que les apparences sont souvent trompeuses!

Un vrai coup de foudre pour moi!!!!!!

Posté par Foumette à 10:28 - Commentaires [6] - Permalien [#]


05 avril 2015

Mauvais garçon de Laurent Bettoni.

sans-titresfghMon ressenti:

Comme vous le savez, Foumette aime faire découvrir de nouveaux auteurs! Après avoir lu et beaucoup aimé « Le repentir », j'ai voulu faire connaissance avec les autres livres de cet auteur. Et bien...me voilà conquise! Un véritable coup de coeur pour moi.

L'auteur nous livre un récit très original, si proche de la réalité qu'il en est effrayant!

Une histoire captivante, puissante et haute en émotion. Un livre impossible à lâcher tant il vous tiendra en haleine! Ajoutez à cela, une bonne dose de manipulation...ça donne envie hein?

J'ai de suite accroché à son personnage à un tel point que j'ai eu l'impression de pénétrer son âme, de ressentir ses émotions et surtout de comprendre sa façon de voir les choses. Thomas victime d'une profonde injustice, qui se bat pour se sortir de sa médiocre vie en HLM et qui n'adhère pas à cette société. Nous avons tous, je pense été victime d'injustice et pour ma part, j'ai déjà eu envie de ruer dans les brancards en brandissant ma tronçonneuse pour rétablir la justice. J'imagine que cela vous est déjà arrivé non?

Quand celui-ci se voit proposer de gérer un site d'opinion, et ainsi d'avoir la possibilité de changer la société afin qu'elle soit plus juste et fondée sur le mérite, il ne peut qu'accepter! Il va donc découvrir, à ses dépens, le côté sombre de la toile!Préparez-vous au pire!

Ne pas lire ce livre serait une injustice. Le lire, vous laissera des traces certes, mais n'aimons-nous pas être marqué, troublé et manipulé par un récit d'une telle intensité?

Bravo monsieur Laurent Bettoni!!!

 

Présentation:

« Premier de la classe le jour, bad guy la nuit. Cette dichotomie aurait de quoi rendre schizo n importe qui. Mais Thomas a tenu bon toutes ces années, convaincu que bientôt plus rien ne l obligerait au grand écart. Que bientôt il n aurait plus à composer avec sa part sombre. [...] Il se faisait penser à Superman quand il quitte sa tenue de héros pour revêtir les habits de Clark Kent. Sauf que sa tenue de combat à lui, c est un jogging de caillera dealer de beuh. »

Meilleur élève de sa promo et diplômé en sociologie et philosophie politique, Thomas, 23 ans, se voit refuser stages en entreprise et emplois auxquels il postule.

D' autres lui passent devant, moins compétents mais mieux nés, des « fils de » qui disposent de réseaux d' entraide dont Thomas est privé. Alors, en attendant de décrocher un vrai boulot qui lui permettrait de vivre une vie décente aux côtés de sa petite amie, Thomas bricole avec les gars de la cité, deal et autres matos tombés du camion, tout en aiguisant sa rancoeur. Si rien ne bouge, Thomas risque de prendre perpète en HLM : « horizon lointain limité » et de crever lentement dans sa cage de béton. Jusqu' au jour où son directeur de soutenance, Louis Archambault star médiatique des sociologues politiques lui propose de venir l aider à gérer Ideo, un site d' opinion qu' il dirige anonymement sur le Darknet.....

Posté par Foumette à 09:49 - Commentaires [15] - Permalien [#]

07 mars 2015

LE VIDE de Patrick Senécal.

sans-titreggggggg

Quatrième de couverture:

Pierre Sauvé. À l'orée de la quarantaine, veuf, père d'une fille de vingt ans. Sergent-détective à la police municipale de Drummondville, il enquête sur un quadruple meurtre qui toutes les apparences d'un crime passionnel. Frédéric Ferland. Début de la cinquantaine, divorcé, père de deux adultes qu'il ne voit guère, il cherche depuis des années l'excitation ultime, celle qui donnera un sens à son existence et à la vie en général, qu'il a toujours trouvée terne. Psychologue, il exerce sa profession dans la ville de Saint-Bruno. Maxime Lavoie. Trente-sept ans, célibataire, idéaliste... et milliardaire. Il y a deux ans, il a quitté ses fonctions de président de Lavoie inc. pour devenir le producteur et l'animateur de « Vivre au Max », l'émission de télé réalité la plus controversée de l'heure... mais aussi la plus populaire. Trois hommes différents, trois existences que tout sépare. Or, contre toute attente, leurs chemins se croiseront bientôt et leur vie en sera bouleversée à jamais. Tout comme celle de milliers de gens... tout comme la vôtre !

 Mon ressenti:

Je viens de terminer sans voix, ce livre fascinant, dur, percutant, choquant! J'ai l'impression d'avoir reçu un uppercut en pleine figure, je suis au bord de la nausée tant cette histoire est si proche de la réalité, une réalité qui vous secouera les tripes, qui vous fera prendre conscience de toute la noirceur de l'âme humaine, du vide qui s'est installé dans notre société, de toute la laideur de ce monde, de la monstruosité qui y règne et de son inhumanité.Une histoire qui continuera à vous perturber bien après sa lecture.

Un récit puissant, impossible à lâcher, un livre choc qui vous laissera comme une sensation d'explosion au sein de votre cerveau, une fiction effrayante qui fera bien plus que de vous faire peur, elle vous terrorisera au point d'en être troublé à tout jamais.

 Avez-vous déjà ressenti, juste une seule fois...le vide?

Cette impression effroyable qui va se glisser à travers chacun des pores de votre peau, qui va s'immiscer dans votre esprit jusqu'à en prendre possession. Cette impression que tout est vide autour de vous, que rien ne va plus, que plus rien ne vous comble de joie ni de bonheur. Ce sentiment d'ennui, d'apathie, de déprime, de désespoir qui vous donne la sensation de ne plus exister, de ne plus avoir envie de vivre, de ne plus rien ressentir, que plus rien n'a d'importance, que vous n'éprouvez plus aucun besoin , que vous n'avez plus aucune envie, aucune passion, ni aucun rêve. Le constat, qu'à un moment donné, vous ne voyez plus aucune issue, que votre vie n'a plus de sens, qu'elle ne vous apporte plus rien.

Si vous ne l'avez jamais ressenti... Patrick Senécal va vous y plonger d'une manière magistrale et à la fois très inquiétante. Il va vous faire ressentir LE VIDE. Vous n'en sortirez pas indemne croyez-moi!

 Patrick Senécal aborde, avec brio, le thème de la télé réalité ainsi que son influence et l' impact qu'elle peut avoir sur la société. Autour de ce thème si proche de la réalité, à l'heure où ce genre d'émission est devenu à la mode, il nous tisse une histoire inimaginable, terrible... La seule solution pour nombre de personnes est de combler leur vide en réalisant leur rêve. C'est ce que cette émission de télé réalité « Vivre au max » propose, réaliser son rêve en direct. Ne vous méprenez pas les rêves des candidats sont très loin de ce que vous pouvez imaginer!

 Alors... oserez-vous vous jeter dans le vide??

Ou préférez-vous rester sur le bord et passer à côté de ce chef d'oeuvre?

Posté par Foumette à 16:34 - Commentaires [25] - Permalien [#]

03 juillet 2014

LE JOUR DES MORTS de NICOLAS LEBEL

10293724_10152084164058225_6208986189134247516_o

Quatrième de couverture:

Paris à la Toussaint. Le capitaine Mehrlicht, les lieutenants Dossantos et Latour sont appelés à l'hôpital Saint-Antoine : un patient vient d'y être empoisonné. Le lendemain, c'est une famille entière qui est retrouvée sans vie dans un appartement des Champs-Élysées. Puis un couple de retraités à Courbevoie... Tandis que les cadavres bleutés s'empilent, la France prend peur : celle qu'on surnomme bientôt l'Empoisonneuse est à l'oeuvre et semble au hasard décimer des familles aux quatre coins de France depuis plus de quarante ans. Les médias s'enflamment alors que la police tarde à arrêter la coupable et à fournir des réponses : qui est cette jeune femme d'une trentaine d'années que de nombreux témoins ont croisée ? Comment peut-elle tuer depuis quarante ans et en paraître trente ? Surtout, qui parmi nous sera sa prochaine victime ? Dans la tornade médiatique et la vindicte populaire, chacun reconnaît la tueuse : elle est une voisine, une soeur, une ex, et la chasse aux sorcières s'organise. Mais derrière l'Empoisonneuse, c'est la Mort elle-même qui est à l'oeuvre, patiente et inexorable : nul ne lui échappera.

 

Mon ressenti:

Lire ce livre c'est comme déguster un mets extrêmement savoureux au parfum enivrant! Nicolas Lebel nous offre ici un succulent repas aux multiples goûts. Croyez-moi, c'est un vrai cordon bleu! Vos papilles gustatives vont se régaler de ce tourbillon de saveurs.

SAVEUR ACIDE.

Comme cette impitoyable empoisonneuse qui agit avec rancoeur et sans scrupule. Elle vous laissera un goût aigre en bouche ainsi que de multiples sensations qui vous feront froid dans le dos.

SAVEUR AMERE.

Une saveur rude et désagréable qui vous laissera au bord de la nausée quand vous comprendrez enfin les motivations machiavéliques de cette empoisonneuse.

SAVEUR SALEE.

Comme ce récit qui est loin d'être insipide. En effet, impossible de ne pas se délecter de la finesse de son écriture qui est pimentée d'une bonne dose d'humour que l'on savoure tellement elle est croustillante.

SAVEUR SUCREE.

Comme le plaisir que vous allez ressentir en vous prenant d'affection pour ces personnages. Des personnages délicieux, hauts en couleur, appétissants et très attachants. Je me suis régalée de leur humour décalé... un vrai festin!!!

SAVEUR PIQUANTE.

Qui va exciter votre appétit! Ce récit est tellement original que vous serez piqué au vif. Vos papilles vont en frétiller de joie et vous allez vous lécher les babines comme jamais. Miam....

 

Que vous soyez ou non de nature gourmande, laissez-vous tenter pas ce fabuleux banquet qui vous ravira les sens!

Posté par Foumette à 18:04 - Commentaires [16] - Permalien [#]

15 juin 2014

IMAGINE LE RESTE de Hervé Commère.

10469214_10203431809210249_1573062922957248907_n

Imaginez... un sac en cuir brun contenant deux millions d'euros.

Imaginez... Karl et Fred, deux amis de toujours, responsables de pas mal de petits méfaits.

Imaginez... que ces deux amis prennent d'une manière illégale possession de ce sac.

Imaginez... la belle Carole, la femme dont ils sont amoureux.

Imaginez... Nino, un chanteur qui moisit dans un bar de nuit et qui n'a pas conscience de l'étendue de son talent.

Imaginez... que ce chanteur se retrouve embringué dans cette histoire, mystérieusement.

Imaginez... un homme que tout le monde craint qui veut absolument récupérer ce sac!

Imaginez aussi... de poignantes histoires d'amitié et d'amour, des destins qui se croisent, s'entremêlent pour finalement s'imbriquer les uns dans les autres.

Alignez le tout côte à côte...à égale distance tel des dominos cascades!

Préparez-vous....du bout du doigt Hervé Commère va pousser le premier domino et envoyer valser tout ce que vous aviez imaginé! Car vous ne le savez pas encore, mais cet auteur est le maitre de « L'effet domino ».

Et oui...Monsieur Commère va provoquer une réaction en chaine (une réaction dans laquelle un des agents nécessaires à la réaction est produit lui-même par la réaction, causant des réactions additionnelles) qui va vous laisser abasourdi.

Il va vous faire prendre conscience de l'impact que peut avoir une décision sur votre vie. On ne mesure pas toujours les conséquences de nos actes et quand, enfin, elles nous sautent à la figure, il est parfois trop tard.

Car chaque acte, même infime (parfois il suffit même d'une parole voire d'un mot), engendre une succession d'évènements qu'il est impossible de stopper...

Il nous plonge en pleine exploration de la relation de cause à effet en nous livrant une histoire prenante, fascinante et émouvante, agrémentée de personnages attachants le tout dans une atmosphère envoûtante qui vous immergera totalement sans vous laisser la possibilité de lâcher l'histoire

Je peux vous dire que je suis heureuse de la décision que j'ai prise de lire ce livre, les conséquences de mon acte sont totalement positives et me sont absolument bénéfiques: j'ai passé un formidable moment, je n'ai pas fait mon repassage tant j'étais prise dans ma lecture et je suis encore plus fan de cet auteur!!

Et vous, prendrez-vous la bonne décision???

 

Posté par Foumette à 19:45 - Commentaires [13] - Permalien [#]

08 juin 2014

QUAND SE LÈVE LE BROUILLARD ROUGE de ROBIN COOK (1931 – 1994)

 

9782869309982[1]

C'est avec un immense plaisir que j'accueille mon Ptit Papa Vincent Garcia sur les “Frissons de Foumette”!

 

4ème de couv.
A sa sortie de prison, Gust, gangster professionnel, dérobe avec quelques complices deux mille passeports britanniques authentiques dont le prix minimum au marché noir est de mille livres l'unité. Un joli pactole que des truands londoniens veulent négocier avec des éléments désormais incontrôlés de l'ex-KGB qui veulent se refaire une identité respectable et écouler des têtes nucléaires en provenance des arsenaux de l'ex-armée rouge. Mais les services secrets anglais du contre-espionnage sont sur l'affaire. Ils finissent par récupérer les passeports, sauf deux, dont a bénéficié un couple d’aventuriers désireux de participer à la grande braderie nucléaire.

 

Dès l’entame du roman, l’auteur nous plonge dans un milieu qu’il affectionne, le quartier des bars de SoHo, entre les ruelles mal famées et les meublés sordides, dans le Londres de la fin des années Thatcher, parmi des petites gens sans espoir d’un avenir meilleur. C’est dans ce monde qui lui était familier et où il a ses repères, que Gust va évoluer, pour tenter de se sortir de la nasse dans laquelle il s’est enferré. Il se retrouve coincé entre les truands, les services de renseignement et les policiers et tous veulent lui mettre la main dessus, chacun pour différentes raisons. Il ne lui reste que peu d’amis à qui demander de l’aide, et tous disparaissent les uns après les autres, jusqu’à Petal, la femme qu’il a toujours aimée, torturée et sauvagement assassinée pour essayer de l’atteindre lui. Robin Cook décrit à merveille le désespoir et l’obstination de cet homme blessé, qui avance vers son propre malheur, incapable de résister à l’implacable destin qui lui est promis. A un tel point de désintégration sociale et personnelle, dans un monde où la violence est monnaie courante, il n’a d’autre alternative que de tuer ou être tué. Il nous dépeint de façon fort réaliste l’ambiance de ces bars glauques, car on ne parle bien que de ce que l’on connaît.

Cette courte interview en est l’illustration.

 

http://youtu.be/VcvU4SW94GE

Les personnages sont bien campés, et chacun d’eux a en lui la même noirceur qui baigne toute l’histoire. Même les représentants de l’ordre ne sont pas irréprochables. Seuls Gust, son ami Johnny et Petal nous sont présentés sous un jour plus sympathique. Le style est direct, percutant, le récit est ponctué de scènes où la violence est présente, mais cette violence n’est pas gratuite, elle sert le propos de l’auteur. La sècheresse, voire la brutalité du ton n’arrive pas à masquer l’immense empathie de l’auteur envers ses personnages. Il parvient quand même dans cet univers très noir, à nous réserver quelques touches d’humour, venant adoucir la noirceur et le désespoir omniprésents dans ce roman. Et quand enfin se lève le brouillard rouge, Gust voit clairement, il sait vers où il doit aller. Cette scène finale, empreinte d’une intense émotion, donne à ce dernier opus valeur de testament, laissant le lecteur orphelin de toutes les histoires que l’auteur portait encore en lui.

 

L’auteur :

 

derek[1]

 

En dehors de la France, Robin Cook est connu sous le pseudonyme de Derek Raymond. La faute à l’écrivain américain Robin Cook, spécialisé dans le thriller médical de série. 
Fils de bonne famille, Robin William Arthur Cook né en 1931, passe sa petite enfance à Londres, puis dans le Kent pendant la guerre. Après un "bref" passage au prestigieux collège d'Eton, il part à la découverte du monde. Il a fait une multitude de petits métiers, parmi lesquels chauffeur de taxi, ce qui lui permettra d’acquérir une incroyable connaissance du Londres populaire. Il meurt à Londres en 1994. Doué d'une plume ravageuse, Robin Cook figure parmi les maîtres du roman noir du XXe siècle.
Les lecteurs se souviendront de R. Cook comme d’un romancier déchiré par le besoin de comprendre le côté sombre de l’âme humaine, mais ceux qui l’ont connu se souviendront d’un homme d’un optimisme, d’un courage et d’un humour sans limites, un homme dont l’extraordinaire enthousiasme avait le pouvoir de transformer l’ambiance autour de lui.

 

 

 

 

Posté par Foumette à 11:39 - Commentaires [9] - Permalien [#]